AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réveil en... douceur ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Réveil en... douceur ?   Dim 20 Jan - 0:24

Onze heures sonnaient tout juste. Quelques rayons de soleil venaient doucement caresser les toîts d'ardoise reluisants, de par la rosée qui s'y était déposée et reflétait la lumière, à la manière d'un miroir. Les oiseaux sortaient peu à peu, et égayaient les rues de leurs chants mélodieux. Quelques personnes levées depuis quelques heures déjà, parcouraient les trottoirs en se saluant les uns les autres. Carnoch se réveillait.

Le Manoir MacDonald, lui, était réveillé depuis bien longtemps. Les domestiques s'étaient levés aux aurores pour tout préparer pour ce premier jour de week end. Les casseroles tintaient, les draps propres se froissaient pour finalement, se retrouver pliés et empilés dans la buanderie, les moutons de poussière ne faisaient pas long feu sous les balais adroitement maniés. Puis les volets s'ouvrirent, éclairant tour à tour chacune des pièces qu'innonda la lumière du soleil à peine levé.

Une domestique monta les majestueux escaliers menant aux chambres, et se dirigea vers une porte, la seule porte indiquant l'antre d'un enfant. Des feuilles barbouillées de couleurs vives, quelques vignettes autocollantes et des photos et images découpées dans des journaux ornaient la porte en bois. La main de la jeune femme se posa sur la poignée dont la couleur métalisée était dissimulée par tous les stickers qui la recouvraient, et la porte s'ouvrit dans un léger grinçement, avant de se refermer derrière la soubrette. La lumière du jour ne pénétrait qu'à travers les rideaux rouges qui contribuaient à l'ambiance de la pièce. Un lit recouvert d'une couette aux motifs divers et variés faisait apparaître une bosse allongée, qui remuait par accoups. Les rideaux s'ouvrirent brusquement.


"Mmmmh naaaan veux paaaaas !"

Une voix enfantine s'échappa de sous la couette, qu'acompagnèrent quelques soubressauts. Riant à gorge déployée, la domestique rouvrit la porte, et redescendit aux cuisines d'un pas pressé. Les MacDonalds allaient arriver.

Samuel avait attendu que les bruits de pas ne s'estompent pour faire voler sa couette à l'autre bout du lit. Et, bien qu'on ait pu penser le contraire, le garçon était habillé des pieds à la tête. Un jean bleu foncé contrastant avec une chemise bleue pâle légèrement froissée. Le pyjama gisait sous le lit, entre oursons, petites voitures et autres soldats de plomb.

Cinq minutes plus tard, Sam déboulait dans les escaliers, faisant un boucan de tous les diables. Si jamais un membre de la famille avait décidé de s'accorder une grasse matinée, ce martellement la lui aurait immédiatement interdite.


"J'veux cinq pancakes et 'pi du sirop d'érable s'il-te-plaît merci !"

A peine arrivé sur sa chaise, monsieur passait commande. Un jus d'orange l'attendait déjà, mais ne serait bu qu'à la fin, comme toute meilleure chose de chaque instant. Personne ne lui tenait encore compagnie, certains étant déjà partis vacquer à d'autres choses, et d'autres paressant encore dans leur lit, ruminant contre le vacarme provoqué, qui tenait plus d'un orage exotique qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réveil en... douceur ?   Dim 20 Jan - 20:25

Meleri était quelque part entre sommeil et reve éveillé depuis plusieurs minutes déja. Elle s'était reveillée un peu après les domestiques s'activant dans la maison, et avait été prise d'une flemmardise extreme, la contraignant à rester dans la chaleur de sa couette, savourant avec extase ce samedi matin, qui s'annoncait comme le début d'une très bonne journée. Du fond de ses reves, elle entendit le clocher au loin sonner. Elle compta 11 coups, et enfouit sa tete sous l'oreiller. Il était déja 11 onze heures, signe qu'elle devrait bientot quitter les bras de Morphée.

Alors qu'elle essayait de se préparer psychologiquement à un lever tout en douceur, un bruit du tonerre la fit se relever d'un bond, les yeux fatigués, les cheveux en bataille, la bouche pateuse. Bref, exactement ce qu'elle aurait voulu éviter, pour essayé de se lever de bonne humeur pour une fois. Le bruit se rapprocha, passa devant sa porte, et continua en descendant vers le rez-de-chaussé de la maison. L'auteur de ce bruit, ce n'était ni un canon, ni l'orage qui se profilait à l'horizon, c'était tout simplement Samuel Mcdonald qui signalait à toute la maisonnée qu'il était levé, et qu'il était surement affamé.

Ralant et maugréant contre son petit cousin, qui, à 5 ans, savait bien comment faire pour qu'on s'occupe de lui, Mel rejetta sa couette loin d'elle, et se leva en se frottant les yeux. Elle se diriga vers sa fenetre, tira les rideaux pour laisser entrer le soleil matinale, qui finit de la reveiller tout à fait, et s'abima quelques minutes dans la comtenplation du paysage. Il y avait quelques personnes dehors, meme si la majorité des gens étaient, soit déja au travail, soit toujours dans leur lit. Poussant un profond soupir, elle se diriga vers la salle de bain, et fit une toilette sommaire, avant de s'habiller d'un jean et d'un T-shirt rouge, celui qu'elle mettait toujours quand elle n'avait pas l'intention de faire grand chose de sa journée. Elle attacha ensuite ses cheveux en queue de cheval au dessus de sa tete, de façon que ses boucles brunes ne lui viennent pas devant le visage, et fut enfin prete à descendre pour prendre son petit déjeuner.

Contrairement à Samuel, Meleri descendit les escaliers menant à la cuisine sans faire de bruit, puisque les heureux dormant encore n'avait pas besoin de savoir qu'elle était reveillée. Dans l'escalier, elle croisa une domestique, et lui adressa un sourir radieux.


- Bonjour...

Puis Meleri accéléra un peu le pas, se rendant compte qu'elle était affamée. Elle déboucha à son tour dans la cuisine, ou le petit roi était déja attablé, tandis qu'une autre domestique lui préparait ce qui ressemblait à des pancakes, noyé sous du sirop d'érable. Rien qu'à cette vue, l'estomac de Mel se manifesta bruyament. Elle sourit à Sam, dont les pieds ne touchaient pas par terre, et vint s'assoire à coté de lui.

- Salut Sam ! Dis-moi, tu étais poursuivis par qui pour faire autant de bruit dans l'escalier ?

Meleri regarda celui qu'elle considérait comme son petit frere d'un oeil joviale, se retenant à grand peine de ne pas éclater de rire devant l'air que ce dernier affichait. C'était vraiment un petit monstre. En attendant une quelconque réponse, elle se tourna vers la domestqiue, pour paser commande également, avant que son n'estomac ne se remette à la musique.

- La meme chose pour moi, mais un peu moins de sirp d'erable s'il te plait.

La jeune Mcdonald se sentit un instant honteuse, et hésita à se lever pour aller aider la jeune femme, mais la flemmardise qui l'avait naguère clouée à son lit refit surface pour la clouer à sa chaise, aussi elle se contenta de sourir. Elle aiderait une autre fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réveil en... douceur ?   Lun 21 Jan - 0:02

[Je sais que Sam a l'air d'un vrai gamin, mais il a treize ans hein xD enfin pas grave =) ]

Une fourchette dans la main gauche et un couteau dans la main droite, Samuel martelait la table, manquant de faire se renverser le jus de fruit de son verre décoré de personnages de bande dessinée. Son verre, dans lequel nul autre ne pouvait s'abreuver, même pas Teed. Ce dernier d'ailleurs, se promenait sous la table, reniflant par terre à la recherche des restes du repas de la veille au soir. Manque de chance, les domestiques faisaient trop bien leur travail pour qu'il ait pu se mettre quoi que ce soit sous les crocs. Déçu, il trottina jusque sous la chaise de Sam et se coucha en grognant. Il ne lui restait plus qu'à attendre que son compagnon ne parvienne pas à engloutir sa dose matinale de pancake. Autant dire qu'il devrait attendre son repas du soir, puisque le jeune garçon ne laissait jamais une miette dans son assiette.

Son petit déjeuner encore fumant lui arrivait sous le nez, à l'instant même où Meleri entra dans la pièce. Se retournant, il lui souria de toutes ses dents, et d'un ton enjoué, lui fit ses salutations matinales.


"Saluuuuuuuuuut nounouuuuuuu !"

La fiction et la réalité se rejoignaient toujours chez Sam. Les répliques de ses personnages favoris s'enregistraient dans sa petite tête, et ressortaient à des moments plus ou moins appropriés aux situations.

Toujours est-il que Samuel refit rapidement face à son petit déjeuner, qu'il entama sans tarder. Les pancakes ne faisaient pas long feu face à un digne représentant MacDonald armé d'un couteau et d'une fourchette. Du sirop d'érable en guise de rouge à lèvre, il tourna la tête vers sa cousine qui faisait allusion à sa prestigieuse imitation de troupeau d'éléphants quelques minutes auparavant. Fronçant les sourcils à sa question, il tendit sa fourchette telle une arme à feu.


"Les ennemis plutionniens avaient pris l'étage d'assaut, alors l'officier Teed et moi on a tué leur chef et on les a poussés dans les escaliers. Même qu'ils ont eu peur et qu'ils sont partis par la cheminée."

Et maintenant que les plutionniens avaient été mis hors de nuire et étaient repartis réfléchir à une autre stratégie d'attaque, l'ennemi à abattre devenait le petit déjeuner. Prenant son assiette, déjà vidée, à deux mains, il la tint à la verticale, et en lécha le fond, profitant de l'absence maternelle qui lui aurait sans doute reproché cet acte de gourmandise.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réveil en... douceur ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réveil en... douceur ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil en douceur [Jour 7]
» Réveil en douceur... malgré la lumière qui vient me péter les yeux.
» Un réveil en douceur .. Ou pas ! [ JOUR VII ]
» Réveil ... en "douceur" [libre]
» Un réveil difficile - Terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highlands Life :: Corbeille-
Sauter vers: